En route pour Salem

Publié le par Aurélien

Salem est a 200 Km de Pondichéry. On y est allé en taxi, conduit par un très bon chauffeur, c'est a dire quelqu'un qui conduit normalement. La route est plate et plutot bonne, et on a donc mis 6 heures pour y aller (en comptant la pose repas).

Derrière la plupart des véhicules, on peut lire une inscription du type sound horn (klaxonnez) :

vaches-salem.JPG

Les indiens sont en effet très friants de l'avertisseur sonore, en particulier en ville. Ca rend les rues particulièrement vivantes dès que la journée commence, c'est a dire vers 4h du matin. Sur la photo, il y a une petite faute d'anglais, mais dans un pays où 40% des plus de 15 ans sont illettrés, on est assez tolérant sur l'othographe.

L'évenement de cette journée a été le repas pris dans une petite ville sur le chemin. En nous voyant entrer, le serveur est devenu super stressé, et il a passé la moitié du repas a coté de nous pour nous regarder manger. Il faut dire qu'on est en route vers l'Inde profonde, et ils n'ont pas trop l'habitude de croiser des blancs. Alors ils veulent bien faire, et ca leur met la pression.

Moi, j'ai essayé de faire bonne figure et de manger dignement, mais j'ai lamentablement échoué. Pour commencer, vieux réflexe, j'ai bu une gorgée d'eau en mettant mes lèvres en contact avec le verre. Pas bien! Ici, le verre reste le même pour tout le monde, alors on boit a la rigolade, sans toucher le verre avec ses lèvres, sinon c'est sale. Alors, le coup d'après, c'est ce que j'ai fait. Et bien sur, je m'en suis renversé un peu partout sur le T-shirt... J'ai besoin d'un peu d'entrainement encore.

Pour manger, en guise d'assiette, on a droit à une feuille de bananier. Il faut la laver d'un revers de la main en versant un peu d'eau dessus, puis verser par terre les goutelettes qui restent. Là aussi, j'ai raté l'occasion de bien faire : j'ai déchiré ma feuille du premier coup (eh, c'est que c'est fragile ce truc là!), et j'ai mis dix fois trop d'eau. Du coup je me suis retrouvé avec une grosse flaque d'eau a mes pieds au lieu de 2 ou 3 gouttes habituelles.

La plus grosse erreur a été la fameuse première gorgée d'eau, car c'était de l'eau issue de la carafe. Quand j'ai réalisé que j'avais bu de l'eau locale au lieu de la mineral water, j'ai dit a mon boss qu'il me restait 2 heures a vivre. Mais en fait, ca a été un peu plus long : je suis tombé malade le lendemain. J'ai passé la nuit a vomir tout ce que j'avais pu ingurgiter, et comme je m'étais explosé le ventre le soir même, et bien j'en ai un peu bavé.

Bon, il fallait y passer. Au moins, ca, c'est fait. J'espère juste que ca ne se reproduira pas trop souvent, parce que même si ca n'a duré qu'une journée, c'est assez éprouvant de vomir la moindre gorgée de Coca avalée. J'ai aussi eu des maux de ventre et la diarhée pendant quelques jours. Au final, j'ai perdu 3 kilos.

Publié dans Transports

Commenter cet article

Véro 07/06/2007 20:12

Ben voilà... c'est là bas qu'il faut que j'aille moi, pour perdre mes kilos en trop... et arrêter de me faire chier avec des régimes à la con qui en plus, intellectuellement, ne m'apportent rien... Tiens, j'ai trouvé la clé d'un de mes chakras !!! aommmmmm !!!

janine 07/06/2007 15:02

Hé oui! premiére consigne en inde,ne pas boire de l'eau en carafe!! de toute façon, tu n'échappes pas à la diarhée quoique tu fasses.
Alors ! lol

vivien 30/05/2007 14:17

salut aurelien, très beau blog bravo !!! Très rigolo, je 'imagine tout à fait dans ces situations dérisoires. "Boire à la régalade" et non "à la rigolade". http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9galade