La maison : l'électricité

Publié le par Aurélien

Il parrait que Salem est réputé pour son électricité. Je ne sais pas si c'est pour sa production, ou ses coupures. Car il y en a souvent. Quand il pleut un peu fort déjà, c'est systématique : ils coupent. Le reste, ce sont de petites interruptions qui durent entre 5 minutes et une heure. Des fois il n'y en a pas de la journée, mais plus régulièrement il y a en une dizaine.

Pour pouvoir continuer à travailler (je précise que ce n'est pas mon idée), nous sommes équipés d'onduleurs, UPS en anglais. Un UPS, c'est une petite boite assez lourde sur laquelle on branche son ordinateur, et qui émet une sirène stridente quand l'électricité vient a manquer et que sa batterie prend le relais. Alors, quand cela se produit, j'ai un peu l'impression d'assister à un dialogue entre onduleurs, qui essayent de communiquer entre pièces interposées. Le premier émet des bips, le second lui répond, et puis ca s'inverse. Je ne peux pas m'empêcher de me demander ce qu'ils se raccontent. Est-ce qu'ils complotent ?

Une fois par mois il y a aussi une coupure générale, planifiée celle-ci, pour cause de maintenance. Aujourd'hui, il y en a eu une, et elle a durée a peine plus que ce qui était prévu, soit un peu plus que toute la journée. Il parrait que c'est ainsi tous les derniers mardi du mois. Sauf que, si aujourd'hui on est bien mardi, on n'est pas le dernier mardi du mois. Mais bon, je perds l'habitude de m'attacher a ce genre de détails.

Du coup, en ville, les feux de circulation ne fonctionnent plus, et à la maison, il n'y a plus de ventilateur ni de climatisation. Nous, on transpire sans pouvoir rien faire, mais les indiens eux, savent s'adapter. Il suffit de se promener dans la rue pour entendre de bruyants groupes électrogènes assurer le relais. Et le soir, même les petits vendeurs sur le bord de la route ont une lampe a gaz pour éclairer leur étalage de légumes.

A la maison, on a aussi notre lampe de secours. C'est une lampe magique qui s'allume toute seule quand il n'y a plus d'électricité. C'est bien pratique, car il fait complètement noir dans la maison passé 19h. Et puis, j'ai pris l'habitude d'avoir a proximité de moi ma lampe frontale, que j'avais mise dans ma valise et qui me dépanne bien. Ouai, j'ai vraiment bien fait de l'emporter celle-là.

Publié dans Le quotidien

Commenter cet article

Daniel 18/03/2008 16:08

J'ai lu ton blog qui a été posté sur le Post en France...

Ton voyage m'a fait penser à mon voyage effectué en 1974....

De vieilles photos prises à Salem...

http://www.flickr.com/search/?s=int&ss=2&ct=6&w=39512825%40N00&q=salem&m=text

Bonne continuation... Daniel

Ecureuil 31/05/2007 20:54

Tes aventures indiennes me passionnent... Belle continuation !