La maison : le gaz

Publié le par Aurélien

Aujourd'hui, Bibi, notre contact local, m'a emmené sur sa moto afin d'acheter un détendeur de gaz et un tuyau pour raccorder la bouteille de gaz aux plaques de cuisson, histoire de pouvoir cuisiner un peu.

Dans ma conception des choses, c'était simple : on va dans un endroit où ils vendent des détendeurs, on en achète un, et puis voilà. Sauf que, je découvre petit à petit que les choses ne se passent pas comme on se l'imagine par ici. La boutique en question n'a pas voulu nous vendre de détendeur, parce qu'on était censé en avoir déjà un (qui a été égaré). Et pour en avoir un nouveau, il faut d'abord faire une déclaration de perte à la police, qui donne ensuite un papier spécial, qui permet enfin d'acheter un nouveau détendeur.

Pourquoi cette contrainte ? Et bien, il semblerait que l'Etat indien subvensionne en partie l'achat de détendeurs afin d'équiper les chomières de matériel correcte et réduire les accidents. Et pour éviter les abus, il faut passer par le commissariat pour tout achat supplémentaire. Sauf que ici, passer par le commissariat rime avec se faire racketer (du montant de la subvension je présume).

On s'est donc rabattu sur une petite boutique qui vend des détendeurs compatibles pour pas trop cher (10€ avec le tuyau tout de même, c'est une jolie somme ici). Je n'ai pas très bien compris si c'était parfaitement légal, mais bon, j'ai pu avoir ce qui me manquait pour pouvoir cuisiner un peu.

Car on vend des pates par ici, directement importées d'Italie, et depuis que j'ai découvert ca je suis impatient de pouvoir faire bouillir de l'eau. Reste a résoudre le problème de l'accompagnement, car ici il n'y a pas de Parmesan ni de sauce bolognèse. Et pas moyen de trouver du boeuf non plus (sous forme de steak) pour essayer d'en créer une. Bref, je ne suis pas encore au point, mais petit a petit, je progresse...

Publié dans Le quotidien

Commenter cet article