Premier bilan sur la nourriture : j'ai craqué

Publié le par Aurélien

Aujourd'hui, j'ai réussi l'exploit : trouver une boutique qui vend des sauces non épicées pour accompagner le paquet de pates que j'ai réussi a dégoter dans une autre boutique. J'ai même trouvé 2 types de sauce, rien que ca. J'ai opté pour la sicilienne :

pates.JPG

Barilla, numéro 1 en Italie, s'il vous plait. Le duo paquet de Barilla + sauce coute deux fois plus cher qu'un bon restaurant (soit 3€), mais cela faisait plusieurs jours que je salivais a l'idée de manger un bon plat de pates accompagné de gros morceaux de poulet, le tout non épicé.

Car quelques jours plus tot, Raman, notre ancien voisin (environ 65 ans) m'avait emmené sur son scooter pour que je puisse acheter du poulet. Au passage, il a expliqué au vendeur qu'il ne fallait pas me rouler avec des morceaux tout pourris, car en me recommandant cet endroit, c'est son honneur qui est mis en jeu. Et Raman, il ne plaisante pas avec l'honneur de sa famille.

J'avais donc pu acheter du poulet, des gros morceaux en plus. Enfin, pas si gros que ca, car ils ne peuvent pas s'empêcher de découper la viande en petits bouts. Manger un bon gros morceau de viande ne semble pas être dans la culture. Il doit aussi y avoir un aspect financier je présume. Car la viande est chère (j'en ai eu pour 1€), et c'est la raison pour laquelle Raman et sa famille sont végétariens (sauf les jours de fête)...

Mais moi, j'ai eu la confirmation que je n'étais pas végétarien, mais alors pas du tout. Et après 2 semaines passées soit à manger Veg soit à manger dans des restaurants Non Veg de la viande épicée, je commencais à être saturé. Oh non pas que ce soit mauvais, ni même que ce soit si relevé que ca non plus. Mais toutes ces épices masquent le gout des aliments, et au final, j'ai un peu l'impression de toujours manger la même chose : des épices.

Ces derniers temps, je me suis arreté plusieurs fois de manger parce que le plat était trop relevé (à ce sujet, ne vous fiez pas à ce que la gamine de 10 ans mange à coté de vous : à cet age là, ils sont déjà capables de plus que vous). Et petit à petit, mine de rien, ca pèse sur le moral. Alors ce soir, même si l'étiquette de la sauce sicilienne précisait qu'il y avait du poivre rouge, je n'ai pas hésité. Il faut dire que le poivre sicilien, ca fait doucement rigoler en comparaison de la Chili Powder ou autres épices locales.

Est-ce que cette sauce sicilienne made in India était bonne ? Par rapport à une authentique sauce sicilienne je ne peux pas me prononcer, vu que la seule sicilienne qui m'ait invité à manger chez elle n'a pas tenu parole. Mais en tous cas ce soir cette sauce a fait mon bonheur, et je me suis enfin senti rassasié. J'aurais pas cru que la nourriture était si importante pour le moral.

Publié dans Nourriture

Commenter cet article

Danila la grenouillette chouette 07/06/2007 20:22

ehm...cof...cof...on parle de pates, on parle de Barilla...on parle de sauce sicilienne...bref: on parle de moi! Mais d'où il sort ce paquet de pates, de la deuxième guerre mondiale? et c'est quoi "Mama Maria" avec un seul M ???? ahhhh, sacrilège...et oui, c'est vraiment dommage que tu n'a pas pu gouter les vraies pates mais, tu sais, dans la vie il y a des priorités et nous, on dit souvent que " Chi tardi arriva, male alloggia" ...je te laisse débrouiller...
Bon courage, mon pote, avec la recherche de la norriture et de quoi ce soit.
Un bacione dall'altra parte del mondo....

Patrick 04/06/2007 15:12

Et pourtant avec toute la bonne nourriture d'Helioparc tu aurais du savoir que le repas equilibren goutu, fin et varie est important pour la sante.