Stupéfiante Katmandou

Publié le par Aurélien

undefinedCe Jeudi 6 et Vendredi 7 Mars 2008 (23 et 24 Falgun 2064 dans le calendrier Nepalais), c'était la Shivaratri, c.a.d la nuit de Shiva, un important dieu hindou dont on célèbre le mariage avec Parvati.  Pour info, Shiva et Parvati sont les parents de Ganesh, le dieu à tête d'élephant, aussi célèbre que populaire.

A Katmandou, les enfants ont passé leur journée à tendre des cordes en travers de la route pour forcer les véhicules à s'arrêter, afin de les ranconner de quelques roupies. C'est aussi l'occasion pour les sadhus de se réunir en nombre, en particulier dans le temple de Pashupatinath, le plus grand du Népal.

undefinedJe m'y suis rendu la nuit tombée. Je me suis extasié un certains temps devant les buchers de crémation, jusqu'à ce que les pleurs des familles me rappellent qu'il s'agit d'obsèques. Je me suis alors rendu dans un espace réservé aux sadhus. Ce fut une rencontre pour le moins stupéfiante. Des dizaines de bonhomes sont assis en petits groupes autour de feux de camp, et célèbrent comme il se doit Lord Shiva en tirant bien fort sur un gros joint. De temps en temps il y en a un qui lance tout haut une complainte que tout le monde poursuit en choeur, un genre de A la santé de Shiva, si j'ai bien compris.

Car une des particularités de Shiva est que sa boisson préférée est censée être le Bhang Lassi, une sorte de yaourt-milkshake au cannabis. Alors juste pour ces deux jours, les autorités ferment les yeux sur sa consommation. C'est quand même marrant de lire en première page de The Himalayan Times que la police se glorifie d'avoir saisi 20 Kg de hashish quelque part au Népal, et en dernière page que l'on peut aller faire tourner un pétard en plein Katmandou en bonne compagnie. Parce que la tradition veut aussi qu'on boive un petit coup de rokshi (un alcool a base de maïs et de riz) - ben ouai, tant qu'à faire.

Mais perpétuer les rites religieux avec les sadhus n'est pas gratuit, ah ca non. Les sadhus sont avant tout des mendiants, et ils ne tardent pas à vous le rappeler. Pour eux, Shivaratri est avant tout un good business day. Pour les enfants aussi, car le soir tombé, ils enchainent par la tournée des restaurants, en chantonnant un refrain qui n'est pas sans évoquer le trick-or-treating de Halloween. Si j'ai bien compris, la chansonnette serait du genre Shiva a froid, Shiva a faim, donnez-nous quelque chose pour qu'on le nourrise et le réchauffe. Enfin bon, quelque chose du genre.

undefinedLe lendemain, en me balladant au milieu des très nombreux temples médiévaux, une fillette est venue spontanement me servir de guide. J'ai beau l'avoir mise en garde que je n'avais pas d'argent, elle a continué à m'accompagner en me récitant par coeur l'histoire des monuments, et en me demandant de la prendre en photo, sans jamais me demander d'argent. Enfin bon, elle parviendra tout de meme à se faire payer un paquet de chips.

Elle m'expliquera que la journée aura été profitable, car elle et ses amis ont récolté 100 Rs chacun (1.1 euros). "Wahou, c'est bien. Et qu'est-ce que tu vas t'acheter avec ces sous?" "Rien, je les ai donné à ma maman, elle n'a pas d'emploi." Bon, au moins elle va à l'école, et parle déja tres bien anglais. Avec un peu de chance, elle sera peut être docteur quand elle sera grande, comme elle aimerait.

undefinedUne femme docteur, rien ne semble s'y opposer. A Katmandou, pour la première fois de ma vie, j'ai vu des femmes conduire un touk-touk. Et pas n'importe quel genre de touk-touk : la plupart des Kathmandu Tuk Tuk sont électriques! Pour 20 fois moins cher qu'un taxi, j'ai pu me rendre dans les coins touristiques de la capitale et de ses alentours. Il y a en particulier 2 temples à visiter : le temple hindou dont j'ai parlé au début, et un autre bouddhiste. Les deux sont les plus grands du pays dans leur genre.

Le temple bouddhiste est en fait un stupa, c.a.d une sorte de gros monument circulaire autour duquel, eh bien, on circule. Mais pas dans n'importe comment : uniquement dans le sens des aiguilles du montre. Je suppose que c'est pour ne pas avoir de contre temps...

Le stupa de Bodhnath est célebre pour être le plus grand du Népal. Comme tout stupa, il possède 13 niveaux symbolisant les différentes étapes de la réalisation spirituelle. Pour l'annecdote, on le retrouve croqué par Hergé dans Tintin au Tibet, car, voyez-vous donc, Tintin au Tibet ne se déroule pas au Tibet, mais au Népal. C'était pour l'annecdote.

undefinedLe stupa de Bodhnath est aussi un lieu traditionnel de prière avant d'entreprendre un voyage dans l'Himalaya, en particulier vers le Tibet. Comme je m'apprête a partir au Tibet, je suis content d'apprendre que je suis venu au bon endroit pour recevoir la bénédiction.

En quittant ce lieu, j'emprunte un chemin un peu au hasard, et en passant devant une petite entrée qui ne paie pas de mine, je suis interpelé par des sons d'instrument très graves. D'un pas hésitant, je finis par entrer dans ce qui semble être un monastere tibétain, je ne sais pas lequel. On me fait signe que tout est ok. Bon ben au moins, les tibétains sont plus relax que les hindous qui n'acceptent pas les touristes dans leurs temples.

Je traverse une cours en direction d'un batiment à l'entrée duquel des moines me recoivent. Je me déchausse, bois quelques gouttes d'eau et on me jette un petit caillou sur le derrière de la tête. "Maintenant tu es pur, tu peux entrer". A ce stade, je me dis déja que j'ai bien fait de venir.

undefinedJe me présente donc devant le rideau qui sert de porte, et le soulève pour passer... Et là, je reste bouche bée plusieurs secondes. J'ai l'impression de débarquer en plein tournage de 7 ans au Tibet ou autre film du genre. Des dizaines de moines sont assis, et célèbrent je ne sais pas trop quoi. Mais en tous cas ils le célèbrent bien.

Divers instruments de musique accompagnent leurs psalmodies. De temps en temps, ils se mettent à jouer et chanter tous ensemble : ca fait son petit effet, vraiment. En tous cas, moi, je rasais les murs. J'ai pas trop osé mitrailler de photos bien qu'on m'ai autorisé, alors j'ai juste une petite vidéo de qualité moyenne à vous proposer, pour vous faire une idée.

La veille de partir pour le Tibet, ca donne un avant gout prometteur. C'etait donc mon dernier soir à Katmandou. Pour conclure cette étape Népalaise d'une manière un peu moins déprimante que mon précédent billet, j'ai mis en ligne une autre sélection de photos prises dans la capitale. Pas mal de personnes n'ont pas aimé cette ville trop bruyante et polluée. Venant d'Inde, je n'ai pas été particulièrement choqué.

A vrai dire, j'ai bien aimé cette ville. C'est pas vraiment l'endroit idéal pour s'occuper passé 21h, mais découvrir la vieille ville médiévale en se mélant à la population locale et en pleine obscurité (à cause des coupures d'électricité), j'ai trouvé ca plutot chouette. En fait, si depuis le Taj Mahal, j'en avais un peu ras le bol de visiter ce que tout le monde est censé visiter, Katmandou m'a redonné le gout de jouer les touristes - pour combien de temps, on verra bien.

Publié dans Lieux visités

Commenter cet article

TRIVAGO-ArthurB 14/04/2008 12:35

Bonjour :)

Se plonger au milieu des coutumes profondes d'un pays est un véritable plaisir(comme pour vous la nuit...et aux choses auxquelles vous avez assistez:)... ce que je préfère de loin aux simples lieux touristiques à visiter...en tous cas ce récit et clichés qui me permettent de vous inviter sur notre site de passionnés d'horizons lointains et de choses singulières, pour nous conter Katmandou et/ou poster vos clichés pour nous faire découvrir cette ville :)
Arthur :)

virginie 19/03/2008 10:50

Je suis allée 5 fois au népal
J'en raconte quelques mots sur mon blog
Suis allée seule aussi pour rencontrer mon filleul
A++++++++++++

oceanie 18/03/2008 11:56

Bonjour,
Je vous remercie très vivement pour ce témoignage, j'espère qu'il aidera les gens à prendre conscience de ce qui se passe à Lhassa.
J'ai fait un article concernant votre témoignage sur le site : lepost.fr afin que le plus grand nombre de personne prenne connaissance de votre témoignage et de ce qui se passe à Lhassa vu de très prés et pas seulement raconté par des journalistes. J'ai bien sûr mis un lien vers votre blog pour qu'ils aient l'intégralité de votre témoignage que je trouve merveilleux.
Voici le lien vers l'article que j'ai fait si vous voulez contrôler ce que j'ai écrit : http://www.lepost.fr/article/2008/03/18/1164278_aurelien-un-francais-a-lhassa-il-temoigne-sur-son-blog_1_0_1.html
Encore merci.
Amicalement
Oceanie

Julien 14/03/2008 15:48

Merci pour les nouvelles et les récits. Profites bien de la suite de ton séjour. Vivement le prochain billet!

Djoh 13/03/2008 13:40

Article intéressant, et des photos sympa !

Si tu veux bien inscrire ton site sur l'annuaire des sites indiens ...
http://www.djoh.net/annuaire